Les tensiomètres digitaux sont-ils aussi fables que les tensiomètres manuels ?

Les tensiomètres digitaux sont-ils aussi fables que les tensiomètres manuels ?

En moins de 10 ans d’existence, les tensiomètres digitaux commencent à s’imposer par rapport aux tensiomètres manuels. Mais est-ce qu’ils sont aussi fiables que les tensiomètres manuels ?

Vous allez comprendre au cours de cet article dans quelles mesures ces appareils modernes peuvent être fiables et quels sont leurs points faibles par rapport aux anciens tensiomètres.

Vous pourrez aussi découvrir quelques modèles que nous avons sélectionnés et qui peuvent répondre à vos attentes si vous souhaitez en acheter un.

Un tensiomètre, qu’est ce que c’est ?

Un tensiomètre est un appareil qui sert à mesurer la pression artérielle. Depuis des années, le tensiomètre a toujours été manuel.

C’est seulement depuis une dizaine d’années que les tensiomètres digitaux ou électroniques sont apparus et sont en train de se généraliser.

La version traditionnelle du tensiomètre est donc manuelle. Il se compose d’un brassard qu’il faut mettre sur le bras, d’un cadran qui indique la valeur de la pression artérielle et d’une poire manuelle qui permet d’injecter de l’air dans le brassard.

En réalité, celui-ci sert fort sur le bras afin de comprimer l’artère et d’empêcher le sang de circuler. C’est de cette manière que le tensiomètre peut relever la pression artérielle.

Qu’est-ce qu’un tensiomètre digital ?

C’est depuis 2012 que les tensiomètres digitaux ont commencé à apparaitre dans le secteur médical.

Plus tard, et grâce à une grande facilité d’utilisation, les tensiomètres électroniques se sont généralisés auprès du grand public. Le système reste le même, sauf que cette fois le processus est géré automatiquement.

Le tensiomètre digital est toujours muni d’un brassard. Vous devez l’enrouler autour du bras, appuyer sur un bouton et le processus s’enclenche. Le résultat s’affichera en quelques secondes sur un écran électronique, ce qui signifie que la présence d’un professionnel de la santé n’est plus requise.

Avec un tensiomètre digital, vous avez la possibilité de prendre vous-même votre tension artérielle. En outre, certains tensiomètres digitaux peuvent aussi afficher une autre information importante : le nombre de pulsations par minute.

Différence entre thermomètre au bras et au poignet

Actuellement, il existe deux versions de tensiomètres électroniques : les tensiomètres au bras et les tensiomètres au poignet.

D’habitude, le tensiomètre au poignet s’identifie grâce à l’écran électronique directement fixé au brassard. Il est ainsi plus facile à utiliser et plus facile à transporter.

Le tensiomètre au bras, lui, est généralement composé de deux parties bien distinctes, reliées par le conduit d’air. Pour utiliser l’appareil, le boitier de commande doit être posé sur une table par exemple.

Normalement, ce type de tensiomètre peut nécessiter l’assistance d’une autre personne, mais pas forcément un professionnel de la santé, qui va vous aider à bien placer le brassard et à manipuler l’appareil. Le tensiomètre électronique au bras est aussi généralement plus encombrant.

Les tensiomètres digitaux sont-ils fiables ?

Il est difficile de mettre en doute la fiabilité d’un tensiomètre digital. En effet, puisque le même procédé est appliqué, on ne peut pas vraiment annoncer sur quel point l’appareil électronique peut être induit à l’erreur.

Toutefois, ce sont surtout les tensiomètres digitaux de qualité médicale qui sont les plus fiables.

L’écart de prix avec les tensiomètres digitaux destinés aux grands publics est parfois important et s’explique généralement par le choix des matériaux utilisés.

Et il est aussi tout à fait possible que ce choix ait des répercussions sur la fiabilité. C’est pourquoi ces tensiomètres digitaux destinés au grand public ne sont recommandés que pour une surveillance régulière de la tension artérielle.

Par ailleurs, des incohérences de valeur ont été rapportées entre les deux types de tensiomètres digitaux. Le problème semble surtout venir des tensiomètres au poignet.

Cependant, des études ont montré que ce n’est pas vraiment l’appareil qui n’est pas fiable, c’est surtout la façon de l’utiliser. En effet, il est conseillé de poser le coude sur la table et soulever l’avant-bras de sorte que l’appareil soit au niveau du cœur lorsqu’on utilise le tensiomètre au bras.

C’est de cette manière qu’il peut fournir une valeur exacte de la pression artérielle. Les différences de valeur peuvent aussi s’expliquer par d’autres problèmes de santé, notamment une mauvaise circulation du sang au niveau du bras à cause d’un stade avancé de diabète, par exemple.

Enfin, pour certains observateurs, c’est même le tensiomètre au poignet qui est le plus fiable à condition de respecter les recommandations. En effet, utiliser le tensiomètre au bras ne permet pas de relâcher totalement tout l’avant-bras et peut ainsi fausser le résultat.

Quelques bons modèles de tensiomètres

meilleur tensiomètre

Pour un comparatif plus détaillé des meilleurs tensiomètres du marché, rendez-vous sur ce guide d’achat.

A&D Medical UA-611

Les produits de la marque A&D bénéficient d’une très grande réputation dans le secteur médical, particulièrement le modèle UA-611. C’est un tensiomètre digital au bras qui a obtenu de très bons résultats aux tests de validations de l’ESH ou la Société européenne d’hypertension.

Outre sa fonction de base, l’appareil bénéficie de nombreuses fonctionnalités comme le nombre de battements de cœur/minute, mais aussi le détecteur de battements irréguliers. Il est alimenté par des piles standards. D’autres versions de l’appareil sont équipées de batteries chargeables. C’est par exemple le cas du modèle UA-651SL.

Beurer BM54

Le Beurer BM54 est un tensiomètre au bras qui bénéficie de nombreuses fonctionnalités. La plus importante est sûrement la possibilité de relier l’appareil à un smartphone grâce à la technologie Bluetooth.

Vous pouvez, par exemple, bénéficier de cette fonctionnalité pour mémoriser les résultats des derniers tests de pression artériels sur votre ordinateur. Vous pouvez aussi relier le BM54 avec l’application Health présente automatiquement sur les appareils Apple.

En outre, l’appareil est équipé d’un écran très large équipé d’un indicateur coloré de votre santé artérielle. De plus, il est muni d’un brassard réglable entre 22 et 44 cm. Enfin, l’appareil est aussi équipé d’un détecteur d’arythmie cardiaque.

Roeam

Le tensiomètre électronique de poignet Roeam est léger et compact. Il n’est pas du tout encombrant et il est facile à utiliser. Il est donc idéal pour une prise de tension individuelle journalière.

Cet appareil est l’idéal si vous souhaitez surveiller votre pression artérielle régulièrement, même si vous voyagez.

Le bracelet de l’appareil est réglable et varie entre 13,5 et 19,5 cm. L’écran d’affichage est large et donne plusieurs informations simultanément, comme le voyant qui clignote lorsque l’appareil est en train de tester ou celui qui indique si votre tension artérielle est élevée par rapport à la normale.

Vaorwne Lcd

La Vaorwne Lcd est un tensiomètre digital au poignet équipé d’un large écran LCD. Outre la fonction de base qui est la prise de la pression artérielle, cet appareil bénéficie de plusieurs fonctionnalités. Il possède par exemple une grande capacité de mémoire pouvant stocker jusqu’à 90 mesures.

Grâce à l’horloge intégrée, vous pouvez suivre l’évolution de votre pression artérielle durant une période donnée. Vous pouvez aussi utiliser l’appareil pour mesurer votre fréquence cardiaque. La Vaorwne Lcd vous prévient si vos battements de cœur sont irréguliers.

Tensiomètre manuel Life HS

Le tensiomètre manuel Life HS est un tensiomètre manuel, de qualité équivalente à ceux qu’utilisent les médecins et le personnel des hôpitaux. Outre le tensiomètre, un stéthoscope professionnel et une jolie boite de rangement sont inclus dans le pack.

À la différence d’un tensiomètre électronique, le tensiomètre manuel ne vous permet de mesurer votre tension artérielle qu’avec l’assistance d’une tierce personne qui a en plus reçu les formations requises. Cette personne doit donc être un professionnel de la santé ou tout du moins un étudiant du domaine de la médecine.